SEPTEMBRE, MOIS RECORD POUR LES RANSOMWARES

Avec 270 attaques de ransomwares, septembre a été le mois le plus actif pour les criminels. Covid-19 «aidant», le nombre d’attaques n’a cessé d’augmenter toute l’année. Sauf en juillet, probablement en raison des vacances.

Au classement des ransomwares, Nefilim a détrôné les champions de l’année, avec un tiers des attaques déclenchées en septembre et identifiées par les experts. Pas vraiment étonnant puisque ce ransomware utilise une faille de Citrix Gateway… utilisé par beaucoup de ceux qui passent par un VPN pour travailler à distance.

Selon Le Mag IT , Maze continue ses ravages et est toujours considéré comme un des malwares les plus dangereux, depuis sa découverte il y a un peu plus d’un an.

Revil, le ransomware qui avait valu des problèmes à Cactus en mai, reste le numéro un de l’année, pour Keepnet .

Quasiment la moitié des PME ont été victimes d’une attaque, toujours selon la même source , et ceux qui se sont fait piéger ont choisi de payer pour récupérer leurs données dans trois cas sur quatre.

L’agence française de la sécurité des systèmes d’information profite d’ailleurs du Mois de la cybersécurité pour rappeler ses bonnes pratiques , considérant qu’avec le Covid-19, le nombre d’attaques a doublé cette année.

La semaine dernière, un nouveau grand groupe, dont le holding est au Luxembourg, Luxottica, reconnaissait avoir été victime d’un ransomware, selon Le Monde informatique .

Selon Microsoft, cité par Futura-Sciences , les pirates gagnent en efficacité et ont désormais besoin de moins de 45 minutes pour frapper: 13 milliards d’adresses électroniques ont été la cible de tentatives d’attaque cette année.

Source : Paperjam